Ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle jQuery Tabs Demo | Papermashup.com




Education/Formation professionnelle et technique/Etude INFP

Présentation d’un rapport préliminaire sur l’étude organisationnelle et institutionnelle de l’Institut national de formation professionnelle (INFP)

 

Port-au-Prince, le 21 Fevrier 2017,

 

 

     

 A l’initiative de l’INFP, avec l’accord du Bureau du Secrétaire d’Etat, s’est tenu à l’hôtel Montana un atelier de travail portant sur la présentation de l’étude organisationnelle et institutionnelle de cette entité ainsi que l’avant-projet de Loi portant sur l’INFP.

Partenaires techniques et financiers, directeurs de centres professionnels, hauts cadres de l’INFP et d’associations œuvrant dans le secteur ont pris part à ces échanges déterminant pour l’avenir du secteur de la formation professionnel dans le cadre des réformes en cours.

Il s’agissait pour les organisateurs de cette activité de restituer le rapport préliminaire de l’étude organisationnelle de l’INFP, réalisée entre juillet et septembre 2016, l’avant-projet de Loi portant réorganisation de l’INFP ; et aussi de recueillir les remarques, suggestions et recommandations en vue de consolider le rapport sous étude.


Un changement graduel dans la mission de l’INFP

Patrick WERQUIN, consultant ayant conduit cette étude, qui a présenté le rapport de synthèse de 105 pages, dit avoir relevé toute une série de problèmes au cours de cette étude, notamment :

 
  • la question de la certification en Haïti qui n’est pas forcément le reflet des compétences, a-t-il souligné ;
  • un marché du travail fortement informel
  • et une transmission de compétences tout aussi informelle.

 

A cet effet, l’expert a insisté sur la nécessité pour que la certification soit le reflet non discutable des compétences. 

Cette étude réalisée pour le compte de l’Unité de coordination de projet (UCP) de formation professionnelle en Haïti, recommande, entre autres :

 
  • un changement graduel sur cinq ans dans le mode opératoire de l’INFP qui doit devenir un véritable régulateur pour le secteur ;
  • un plan stratégique de renforcement des capacités dans l’immédiat de l’INFP ;
  • la sortie de la tutelle du MENFP ;
  • la création d’une nouvelle direction de la certification pour un meilleur contrôle des diplômes à délivrer ;
  • le développement de partenariats pour accréditer et inspecter les établissements de formation professionnelle.

 

Le coordonnateur a.i. de l’UCP, M. Edgard PREVILON, se réjouit de l’organisation de cet Atelier qui permettra d’avancer dans le processus de réforme engagé au niveau du secteur.

 


Bureau de communication/MENFP

 

 

 

 

 

© 2017 © MENFP