Ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle jQuery Tabs Demo | Papermashup.com


MENFP/SEA/Alphabétisation

Tenue d’un Forum national sur l’alphabétisation et la post-alphabétisation

 

Etablir un bilan à date sur les actions d’alphabétisation et identifier les nouveaux défis afin d’éradiquer l’analphabétisme, ce sont les deux principaux objectifs de ces assises qui a mobilisé des partenaires nationaux et internationaux, à l’initiative du ministère de l’Education nationale et de la secrétairerie d’Etat à l’Alphabétisation.

 

   

C’est le directeur général du MENFP qui a ouvert, au nom du titulaire du MENFP, M. Nesmy MANIGAT, les travaux de ce Forum, organisé au Ritz Kinam les 15 et 16 juin en cours, sur le thème : « Travaillons ensemble pour une Haïti libérée de l’analphabétisme ». M. Renold Telfort a invité tous les secteurs à apporter leur contribution en vue de garantir le droit à l’éducation de tous, notamment des ainés qui ont leur rôle à jouer pour le renouveau de la société haïtienne.


L’analphabétisme est source de misère et de pauvreté, a indiqué le numéro 2 du ministère qui plaide pour un front commun et la synergie de toutes les forces afin de relever les défis de l’analphabétisme. Rappelant les chiffres alarmants au niveau mondial et national, M. Telfort a souligné que trois Haïtiens sur 10 sont encore analphabètes, suivant les chiffres fournis par l’Institut haïtien de statistique et d’informatique, alors qu’environ 800 millions de personnes à travers le monde ne savent ni lire et ni écrire, d’après l’Unesco. Or, la non maitrise de ces compétences de base peut avoir des conséquences néfastes sur le développement d’une société, a fait remarquer le directeur général du ministère.


Le numéro 2 du MENFP dit attendre les recommandations des participants du Forum de manière à mettre en œuvre les réformes souhaitées pour la réussite de la Campagne d’alphabétisation.


Pour sa part, le secrétaire d’État à l’alphabétisation a souligné l’importance de cette démarche consistant à évaluer à mi-chemin les efforts déployés pendant les 20 ans d’existence de la SEA en vue de combattre l’analphabétisme et de dégager de nouvelles perspectives à l’aube de la 6ème Campagne d’alphabétisation en Haïti.


 Mozart Clérisson estime qu’on doit tirer les leçons du chemin parcouru, bonnes ou mauvaises, de manière à éviter les erreurs du passé et profiter des initiatives positives pour les prochaines étapes. Environ 3 000 centres d’alphabétisation sont déjà opérationnels dans les dix départements à travers 130 communes du pays dans le cadre du démarrage de la 6e étape de la campagne d’alphabétisation, a-t-il fait savoir.


Rappelant la mission de la SEA, basée sur cinq grands axes, à savoir : politique, technique, financière, sociale et national, M. Mozart Clérisson dit attendre de ce Forum, trois résultats principaux : la remobilisation de toutes les couches et de tous les secteurs de la société de manière à faire un faisceau autour de cette cause ; la remobilisation de tous les anciens partenaires de la SEA ; le rassemblement de toutes les intelligences, compétences et capacités afin de trouver les solutions nécessaires à l’analphabétisme.  « La scolarisation universelle doit marcher côte à côte avec l’alphabétisation », a-t-il ajouté.


Notons la présence de plusieurs anciens secrétaires à l’alphabétisation à ce Forum qui se veut déterminant pour la suite des actions dans ce sous-secteur.

 

Bureau de Presse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2015 © MENFP