Ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle jQuery Tabs Demo | Papermashup.com


Education/Formation professionnelle/Graduation

185 jeunes de Cité-Soleil formés dans différents métiers

 

La cérémonie de graduation s’est déroulée ce jeudi 26 février au Palais municipal de Delmas, en présence du titulaire du MENFP, M. Nesmy MANIGAT qui salue une autre image positive de la commune de Cité Soleil avec la disponibilité de ces jeunes qui veulent gagner leur vie dans la dignité et le respect.

 

 

 

 

 

Formés après dix mois de cours théoriques et pratiques, sous la tutelle des professeurs de l’Institut national de formation professionnelle (INFP) dans huit filières de formation : coupe et couture, cosmétologie, maçonnerie, pêche, pâtisserie, mécanique moto, mécanique génératrice, cuisine et ferronnerie, ces jeunes issus de  Cité Soleil se disent mieux armés pour affronter l’avenir avec confiance et dignité.

Estrela Fildor, lauréate de la promotion, qui a pris la parole au nom de ses camarades a exprimé sa fierté d’avoir aujourd’hui un métier qu’elle peut exercer dignement. « Cité Soleil peut offrir une autre image avec des jeunes qui prennent la voie du changement. Nous sommes fiers de pouvoir disposer dorénavant d’un outil qui nous permettra de gagner dignement notre vie », a-t-elle déclaré.

Avec le slogan  « Apprendre pour mieux affronter la vie », ces jeunes se disent déterminés à démarrer une nouvelle étape de leur vie remplie d’espoir.

Le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle qui présidait la cérémonie, a  salué la réussite de cette collaboration entre la PADF, la MINUSTHA et le MENFP, à travers l’Institut national de Formation professionnelle, qui a permis à ces jeunes de mieux s’orienter vers le marché du travail et s’inventer une nouvelle vie.

Le projet titré : « Femmes et jeunes en situation de vulnérabilité : mise en œuvre d’un modèle communautaire d’autonomisation socio-professionnelle », a eu en effet l’appui du PADF et de la section Réduction de  la violence communautaire de la Mission des Nations unies pour la stabilisation d’Haïti.    

Ceci ne peut avoir que des incidences positives sur leur famille, la communauté de Cité-Soleil et dans une certaine mesure sur toute la société haïtienne, a affirmé le ministre Nesmy MANIGAT, visiblement satisfait de la démarche d’encadrement de l’Etat à ces jeunes avec l’appui de ses partenaires. 

« Cité Soleil n’est pas seulement ce lieu de désordres à répétition. C’est aussi et surtout un milieu où il existe des jeunes qui veulent préparer leur avenir », a souligné le ministre MANIGAT.

Le ministre de l’Education nationale a insisté sur la nécessité d’offrir à ces jeunes l’opportunité de  mettre en pratique les notions théoriques acquisses, soit à travers l’insertion professionnelle, soit à travers des canaux d’accompagnement financier pouvant leur donner la possibilité de créer leur propre entreprise. Il a donné la garantie que l’Etat sera au rendez-vous tout en demandant aux partenaires de la communauté internationale  d’en faire de même.

Rappelant l’importance du secteur de la formation professionnelle dans la  réforme de l’éducation haïtienne engagée à travers les 12 mesures, le numéro Un du MENFP a souligné les bienfaits de l’approche formation par compétence et de la stratégie de la valorisation des acquis de l’expérience permettant de placer dans un temps record de meilleurs techniciens sur le marché du travail.

La Secrétaire d’État à la Formation professionnelle, Mme Marina Gourgue a, de son côté, appelé les récipiendaires à œuvrer en vue de créer leur propre entreprise et/ou des activités génératrices de revenus.

L’ambassadeur Daniel Supplice, parrain de la promotion a, pour sa part, mis l’accent sur la nécessité pour l’État haïtien, de continuer à élaborer des politiques publiques visant la formation de la jeunesse, tout en invitant les jeunes à s’intéresser à l’éducation et à la formation professionnelle, au lieu de s’adonner à la délinquance et à l’oisiveté.

Se félicitant de leur engagement à côté de l’Etat Haïtien, les représentants de la PADF et de la Minustah, respectivement Nadia Cherrouk et Ian Rowe, qui se disent fiers, ont souligné la portée d’une telle cérémonie qui ouvre de nouvelles portes, loin de la délinquance, pour ces jeunes.


 

  Bureau de presse

 


Loading image. Please wait

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2013 © MENFP