Ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle jQuery Tabs Demo | Papermashup.com




Education/Revendications enseignants/Actions du MENFP

Le ministre CADET fait le point sur les actions du MENFP en faveur des enseignants

 

Port-au-Prince, le 05 Mai 2017,

 

Lors d’une conférence de presse donnée ce vendredi 5 mai 2017, Le titulaire du MENFP, M. Pierre Josué Agénor CADET, a informé la population sur l’ensemble des actions entreprises par le MENFP en vue du paiement des enseignants en poste détenant des lettres de nomination et la régularisation du statut des personnels pédagogique et administratif. Il en sera de même pour les enseignants et les directeurs d’écoles publiques et non publiques impliquées dans le PSUGO.


   
   

Tout sera fait dès le vote du budget par le parlement en vue de répondre aux revendications justes et légitimes des enseignants en poste, détenant leur lettre de nomination sans recevoir un sou, depuis une ou plusieurs années, a affirmé le ministre CADET. Je suis un enseignant d’abord et je connais les problèmes du métier, rappelle le numéro Un du MENFP qui se dit sensible à la condition enseignante. Il se dit également favorable à l’application de la nouvelle grille salariale, suivant les disponibilités budgétaires, à partir de la prochaine année fiscale. Le dossier des étudiants de l’Ecole normale supérieure sera résolu ainsi que ceux du PSUGO, a insisté le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle.

Le Ministre Pierre Josué Agénor CADET souligne qu’il n’a qu’un mois et demi à la tête du MENFP et qu’il a hérité d’un lourd passif, avec des dettes évaluées à environ 7 milliards de gourdes pour les enseignants en poste et les engagements dans le cadre du PSUGO et du PRONEC.

Souligner l’urgence du secteur de l’éducation

Mais en tant que Responsable, loin de s’en plaindre, il a engagé des actions depuis son arrivée, a-t-il dit, en vue de trouver les solutions appropriées aux différents problèmes affectant le secteur. En ce sens, il a d’ailleurs sollicité, a-t-il précisé, l’attention des plus hautes autorités du pays sur l’urgence de la situation du secteur de l’éducation.

Parallèlement, il a passé des instructions à la Direction des ressources humaines pour la préparation des dossiers des enseignants à transmettre aux Finances ainsi que les lettres de nomination des étudiants de l’ENS. Sitôt la disponibilité des fonds, après le vote du budget, ils seront transmis pour suite utile aux instances concernées.

Eviter de pénaliser les élèves

Le ministre CADET dit regretter le fait que des syndicats d’enseignants aient lancé des mots d’ordre de grève, malgré une rencontre formelle avec les concernés, une semaine après son arrivée, où toutes les garanties ont été données quant au suivi des revendications, aussitôt que les fonds seront rendus disponibles aux finances.

Cela risque de pénaliser, une fois de plus, les élèves qui doivent subir les épreuves officielles, fait remarquer le ministre. Il lance, en ce sens, un appel au calme et à la compréhension des enseignants qui doivent continuer à encadrer les élèves et éviter les manifestations de rue qui peuvent entrainer des casses et d’autres dérives regrettables. La place des élèves se trouve dans les salles de classe, pas dans les rues, affirme-t-il.

Le titulaire du MENFP en a profité pour attirer l’attention de ceux qui ne sont pas à leur poste alors qu’ils sont payés par l’Etat pour fournir leur service à la population.

Lors de sa première conférence de presse, le ministre CADET était accompagné du directeur des ressources humaines, M. Jose Joseph, du directeur à l’enseignement secondaire, M. Maxime Mésilas, et de la Directrice à l’enseignement fondamental, Mme Nadine Henry.

Interpellé sur les crises qui affectent les universités, le ministre se propose, a-t-il dit, de rencontrer les principaux responsables à cette fin afin d’envisager ensemble les perspectives pour la résolution des conflits qui affectent ces institutions universitaire car, au-delà de l’autonomie des universités, le ministère est concerné en tant qu’institution en charge du secteur de l’éducation dans son ensemble.

 

 

 

Bureau de communication/MENFP

 

Loading image. Please wait

 

 

 

© 2017 © MENFP