Ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle jQuery Tabs Demo | Papermashup.com


MENFP/UNESCO/Rallye jeunesse du patrimoine

Apprendre l’histoire autrement

 

Déroulée du 28 mars au 2 avril 2015, la 5e édition du Rallye jeunesse du patrimoine, mis sur pied par le ministère de l’Éducation nationale à travers la Commission nationale de coopération avec l’UNESCO, a permis à environ 250 jeunes écoliers et écolières venant des dix départements scolaires du pays de mieux connaitre leur patrimoine et de devenir du même coup   des ambassadeurs pour la protection de cette richesse.

 

   

« La maîtrise de l'histoire, de la géographie et des éléments constituant l'identité, sont des facteurs importants pour une formation réussie, affirme le titulaire du MENFP, M. Nesmy MANIGAT en lançant le Rallye le samedi 28 avril 2015 au Ranch de la Croix-des-bouquets. Jean Coulanges, secrétaire permanent de la Commission nationale haïtienne de coopération avec l'Unesco, voit en cette initiative une occasion de permettre aux jeunes de devenir des agents de motivation, de développement et de modernisation dans leurs communautés scolaires.

Et le ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique d’affirmer, de son côté, que le destin d’un pays se forge à partir de sa jeunesse.

Des idées, des objectifs et des vœux en grande partie concrétisés au terme du Rallye en écoutant le témoignage de nombreux jeunes prenant conscience de l’importance du patrimoine matériel et immatériel du pays. 

De l’Ouest, en passant par l’Artibonite pour aboutir au Nord, haut lieu des faits historiques, les jeunes ont exploré et découvert des ateliers artistiques, des anciens palais, des forts, des « Lakou », la Citadelle Henri, qui vont donner un autre regard sur l’histoire du pays et une meilleure compréhension de la richesse culturelle d’Haïti.


Comme les organisateurs et les accompagnateurs, les jeunes se disent contents d’avoir pu participer à ce Rallye. Ils sont émerveillés à la découverte des richesses historiques, naturelles et culturelles du pays qui attirent la curiosité de pas mal d’étrangers en quête d’exotismes et d’aventures, venant des quatre coins de la planète.


Apprendre et vivre ensemble


La jeune Dinon Hyppolite (Nord), élève de philo au collège Régina Assumpta, s’est dit heureuse de prendre part pour la première fois à cette activité qui développe une philosophie, ajoute-elle, de fraternité, du vivre ensemble mais aussi et surtout d’apprentissage du terrain.

« Je suis heureuse. J’ai eu la chance d’avoir été choisie pour prendre part à ce forum éducatif riche et amusant. Merci aux organisateurs. Merci au ministère de l’Éducation nationale», s’exclame-t-elle.


Hormis quelques petits soucis liés à l’organisation logistique du Rallye, la réaction n’est pratiquement pas différente pour tous les jeunes aussi bien que pour leurs accompagnateurs. Le très jeune Samuel Domingue (Sud), élève en 8e année fondamentale au collège Pierre Corneille, se dit enchanté de toutes les nouvelles connaissances acquises.


Comprendre autrement les « Lakou »


Si certains jeunes ont été frappés par la splendeur de quelques sites visités, comme par exemple le palais aux 365 portes (Petite Rivière de l’Artibonite), les forts Décidé et de la Crête à Pierrot, le palais Sans souci, la Citadelle, la grotte « Zinga » à Marchand Dessalines, pour d’autres c’est plutôt les « Lakou » qu’ils disent comprendre autrement par rapport à leurs préjugés négatifs de ce patrimoine immatériel.


Laura François et Bazile Laguerre (Sud-Est) qui viennent du lycée Hermé Bayard de La Montagne de Jacmel appréciaient énormément leur visite dans les « Lakou » Badjo, Souvenance et Soukri.


« J’ai fini par comprendre autrement ces lieux sacrés habités par l’esprit du mystique après avoir entendu leurs serviteurs », dit Laura. « Ce ne sont pas forcément des lieux diaboliques où l’on risque de se faire tuer si l’on y va. C’est vraiment contraire à ce que j’ai cru avant », soutient pour sa part Bazile qui note en passant avoir été guindé aussi devant le génie du Roi Henri Christophe qui a fait construire la Citadelle pour combattre les français, en cas d’un éventuel retour après l’Indépendance.


« C’est splendide ! C’est merveilleux ! C’est extraordinaire. Je suis chrétien mais cela ne m’a pas empêché de visiter les « Lakou » comme les sites historiques que j’ai visités. C’est une très bonne initiative. Il faut continuer », clame Jérôme Mardi, accompagnateur de Laura François et Bazile Laguerre (Sud-Est).


Tanaïka Porilus (Nippes), élève en 6e année fondamentale à l’école nationale de Sillègue, vient de très loin dans le département des Nippes. Mais elle dit ne pas regretter d’avoir fait le déplacement pour participer à cet événement d’envergure qui lui marquera pour le reste de sa vie.


Devenir des ambassadeurs pour la protection du patrimoine


« Je suis impatiente de retourner dans ma communauté pour aller expliquer aux gens ce que j’ai vu et entendu. J’ai beaucoup appris de ce rallye. Merci Jésus de m’accorder cette opportunité », lâche-t-elle, tout en souriant.


Ruthnyrsa Elodie Cayot, Vuanna Bazile et Aline Prinston, respectivement élèves de seconde et de Rhéto au Centre classique et culturel de Pétion-Ville (Ouest) et au lycée Marie Jeanne (Ouest), ont vu le Rallye comme étant un prolongement des activités enseignement/apprentissage dans les salles de classe. Elles remercient les initiateurs d’avoir pensé aux jeunes par une activité saine d’esprit et de corps. « J’ai beaucoup appris. Je suis contente », déclare la jeune Ruthnyrsa Elodie Cayot, dotée d’un talent très prometteur.


Si les organiseurs se sont félicités d’avoir pu réussir, comme prévu, le parcours sans grandes difficultés, les accompagnateurs et les accompagnatrices ont eux aussi exprimé leur sentiment.


Déjà des attentes pour le 6ème Rallye


« Après une telle expérience, je souhaite que les jeunes puissent s’en servir pour aller informer leurs camarades de classes et les gens de leur milieu ambiants », avance Reynold Timoté (Nord-Ouest) qui accompagne Rose-Nyrva Joseph et Gardine Pierre, respectivement élèves de seconde et de 3e au lycée Lamennais d Saint-Louis du Nord.


Interrogées sur leur participation au Rallye, Rose-Nyrva et Gardine se réjouissent d’y avoir pris part, en dépit de quelques signes de fatigue que leur laisse cette activité. Elles plaident à l’instar de leur accompagnateur pour l’organisation de la 6e édition dans leur département (Nord-Ouest) qui, revendiquent-elles dispose également des choses merveilleuses à explorer et à contempler.


Tout heureux, Stanley Sylvestre, un accompagnateur de Livenston Michel, un élève de Rhéto venant du lycée Dumarsais Estimé de Hinche (département du Centre), peine quant à lui à trouver le mot juste pour exprimer son sentiment de satisfaction. Outre les découvertes qui le laissent ébahi, il dit avoir surtout été touché par l’esprit de fraternité qui traverse l’activité, alors que, souligne-t-il, les gens se connaissaient à peine.


Djune Roberta Louis et Marie-Moïse Louissaint, deux jeunes habituées du Rallye, étudiantes à l’Université Quisqueya qui participaient également à cette 5e édition, disent croire à l’instar du coordonnateur de l’activité, M. Kesler Bien-Aimé, qu’il est important d’offrir aux jeunes des moments de ce genre qui les inciteraient beaucoup plus à la culture des choses saines d’esprit et du corps plutôt que de se vouer dans l’oisiveté et la délinquance dans cette société en pleine déliquescence.

 

 

 

Bureau de presse/MENFP     

 

 

 

 

 

Loading image. Please wait
Le ministre Nesmy MANIGAT et le ministre Jimmy Albert lancent officiellement le Rallye sur le Patrimoine aujourd'hui à 6 h 30 p.m. au Ranch de la Croix des bouquets.
Le ministre Nesmy MANIGAT et le ministre Jimmy Albert lancent officiellement le Rallye sur le Patrimoine aujourd'hui à 6 h 30 p.m. au Ranch de la Croix des bouquets.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2013 © MENFP