Ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle jQuery Tabs Demo | Papermashup.com


MENFP/Santé scolaire

50 nouveaux agents formés en santé scolaire pour la certification des écoles amies de l’hygiène

 

Toutes les catégories de formateurs formés au cours de l’Atelier de travail de quatre jours au KINAM hôtel se disent satisfaits de la qualité de la formation reçue et se disent prêts à aller partager leurs connaissances sur le terrain pour la concrétisation du projet Ecoles amies de l’hygiène.

 

 Qu’ils soient séniors, juniors ou simples animateurs encadreurs, les participants sont unanimes  à reconnaitre l’importance et les retombées de cet Atelier de formation de formateurs organisé par le ministère de l’Education nationale dans le cadre de la mise en œuvre du projet Certification des écoles amies de l’hygiène.


Sherly Tanis Cator, technicienne de la Radio éducative du MENFP, dit avoir beaucoup appris de cette formation. « J’ai tiré pas mal de leçons en ce qui a trait à la promotion de la santé et de l’hygiène, notamment en milieu scolaire. Je suis très satisfaite et prête à reproduire cette formation dans d’autres milieux du pays », affirme-t-elle.

Don Dupuy Léo, étudiant à l’université Quisqueya, n’a pas caché non plus son sentiment de satisfaction. Une telle initiative nécessite la continuité, souligne-t-il. « Je peux dire qu’après quatre jours de séminaire, je suis sorti avec un sentiment de satisfaction. Les échanges étaient très fructueux. Des informations importantes ont été partagées sur la question de l’hygiène. Je crois être bien outillé pour aller sensibiliser les écoliers sur l’importance de l’hygiène qui puisse leur préserver une bonne santé ».


Emmanuel Marcellus, un autre participant très enthousiaste, estime que cet atelier a été très enrichissant en termes de partage de connaissances tant du côté des formateurs que de celui des participants. Il félicite les initiateurs, notamment la Direction de la santé scolaire d’avoir porté un tel projet dans le milieu scolaire. Faute d’informations sanitaires, croit-il, les jeunes sont souvent victimes de diarrhée et d’autres maladies dues à un manque criant de prévention sanitaire. 

L’hygiène en milieu scolaire est extrêmement importante, dans la mesure où elle aura un impact considérable sur le comportement des gens, déclare Marcellus.


« J’applaudis le MENFP pour avoir pensé à créer une direction qui s’occupe de la santé des jeunes à l’école. La santé et l'hygiène étant toujours oubliées en tant que déterminants importants de la qualité de l'éducation », soutient de son côté Eddy Robenson, animateur du Parc de Martissant. Il se dit prêt à aller sur le terrain pour aider les écoles à renforcer leurs capacités en matière d’hygiène et de santé ».   
  

Notons que cet Atelier de travail autour de la santé scolaire constitue la première étape d’une série d’initiatives devant conduire à la certification de 100 écoles modèles à travers le pays en matière de santé scolaire. Au cours de la première phase de mise en œuvre du projet, trois départements sont ciblés, savoir l’Ouest, le Centre et l’Artibonite. C’est une démarche qui entend influencer l’environnement global de la population en termes de perception, de valeurs, d’attitudes, et de croyances en ce qui a trait à la question de l’hygiène, rappelle le responsable de Direction santé scolaire (DSS), Dr Érold Joseph, en mettant fin à la séance de formation.


L'UNICEF, l'UNESCO, la DINEPA, le MSPP, la BID, l'OPS/OMS, le FNUAP et le FAES figurent parmi les partenaires du MENFP qui ont apporté leur soutien à cette activité, tenue du 21 au 24 avril en cours, autour du thème : « Intégration de la santé au niveau des écoles ».

 


 

  Bureau de presse

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2015 © MENFP