Ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle jQuery Tabs Demo | Papermashup.com




Education/Sommet de Buenos-Aires/Haïti/Agenda 2030

De nouveaux engagements pour faire avancer la cause de l’éducation

 

Port-au-Prince, le 02 Fevrier 2017,

 

 

Les responsables d’éducation des pays latino-américains et caribéens dont Haïti se sont engagés à poursuivre leurs efforts pour l’amélioration continue de la qualité de l’éducation et les apprentissages tout au long de la vie, au terme du Sommet des Ministres d’éducation de la région, tenu à Buenos-Aires, les 24 et 25 janvier 2017. Un engagement qui répond aux objectifs de l’Agenda Education 2030.

 

 

     

Adoptée par consensus par les représentants des pays de l’Amérique Latine et de la Caraïbe, la Déclaration de Buenos-Aires donne en 24 points les grandes lignes des nouveaux engagements des gouvernements et des organisations de la société civile.

Conformément aux objectifs de développement durable (ODD) 4 portant sur l’éducation, les signataires de la Déclaration disent vouloir « assurer une éducation inclusive et de qualité et promouvoir les apprentissages tout au long de la vie afin de créer des opportunités pour tous ».

Tenant compte des défis et des problèmes socio-économiques, les responsables d’éducation des pays latino-américains et caribéens affirment que « les principes évoqués dans l’Agenda éducation 2030 peuvent contribuer à éliminer la pauvreté et réduire les inégalités tout en protégeant l’environnement et favoriser une éducation de qualité inclusive… ».

Dans cette optique, ils affirment leur détermination à poursuivre les actions pour le développement de la Petite enfance et de programmes en faveur des groupes marginalisés et minoritaires. Ils proposent,  en ce sens, des solutions permettant une meilleure compréhension de l’enfant et l’implication active des familles, avec un engagement interinstitutionnel, un partenariat actif donnant les meilleures chances pour le succès dans les études académiques au cours des différents cycles.

Mieux accompagner les enseignants
Ils insistent aussi sur la nécessité de continuer à soutenir la généralisation de l’enseignement primaire, secondaire, technique et professionnel ainsi que l’enseignement supérieur en vue d’approfondir les nouvelles connaissances scientifiques, technologiques et les innovations pour les progrès sociétaux.

Reconnaissant le rôle essentiel des enseignants pour parvenir à l’amélioration de la qualité de l’éducation, ils entendent appuyer la formation     initiale et continue des maitres afin de renforcer leur motivation et les aider à faire face aux défis de l’enseignement en ce 21ème siècle.

Tenu au palais San Martin à Buenos-Aires (siège du ministère des Affaires étrangères de l’Argentine) les 24 et 25 janvier 2017, ce sommet des ministres d’Education des pays latino-américains et caribéens a permis aux différents représentants de faire le point sur certains objectifs c lés de l’ODD 4 et de s’entendre également sur une feuille de route sur la mise en œuvre de la Déclaration de Buenos-Aires. La délégation haïtienne a été conduite par Dr. Eliccel PAUL, directeur de cabinet du Ministre Jean Beauvois DORSONNE.

Parmi les différents points débattus dans les différents organisés au cours de cette réunion de haut niveau sur l’éducation, on peut citer notamment : La qualité de l’éducation et le développement durable, les apprentissages et les méthodes clés pour le 21ème siècle, la formation des maitres et les apprentissages tout au long de la vie, les mécanismes de suivi régional et local pour l’ODD 4, les alliances et instruments nécessaires pour la mise en œuvre de l’Agenda Education 2030.

Renforcer les mécanismes de dialogue
La question des mécanismes de dialogue entre les pays afin de faciliter les échanges et le partage d’expériences pour mieux aborder les défis et avancer vers l’atteinte des objectifs de l’ODD 4 a fait l’objet également d’âpres discussions entre les délégués.

Au terme des échanges, les participants ont exprimé dans l’ensemble leur satisfaction pour le bon déroulement des assises, la qualité des discussions et de l’accueil ainsi que la bonne organisation de ce Sommet.

Pour le Directeur général adjoint de l’UNESCO, Quian TANG, cet événement de taille (le sommet) va porter un jalon de plus dans le combat pour la mise en œuvre de l’ODD 4. Il invite tous les signataires de la Déclaration à travailler ensemble pour l’atteindre des objectifs fixés.

Tenir compte des réalités de la région
M. Tang a par ailleurs insisté sur le rôle actif du Groupe latino-américain et caribéen dans la mise en œuvre des actions pour réaliser l’ODD 4. Conscient des particularités de cette région du monde, le Numéro 2 de l’UNESCO en Education parle de programmes adaptés à mettre en œuvre en tenant compte des besoins et des ressources pour mieux aborder les problèmes et faire face aux défis.

M. Esteban BULLRICH, ministre d’Education de l’Argentine, qui a présidé la Réunion a exprimé sa vive satisfaction pour l’implication forte et active de ses homologues à cette rencontre ainsi que les délégués des associations partenaires de la société civile. Il s’est réjoui des avancées accomplies lors de ce sommet concernant les actions programmées pour l’atteinte de l’ODD 4 et la clarification de certains concepts clés en éducation dans le cadre d’action de 2030.

La prochaine rencontre des ministres d’Education de l’Amérique latine et de la Caraïbe se tiendra en Colombie en 2018 et à Antigua en 2019, suivant les propositions adoptées par les participants.

 

 

Miloody Vincent
Bureau de communication/MENFP

 

 

Loading image. Please wait

 

 

 

 

 

© 2017 © MENFP